4 critères incontournables pour bien choisir sa lampe frontale étanche

appel frontaleSur un voilier, s’équiper d’une lampe frontale étanche est une choix pertinent lorsque l’on navigue régulièrement, tant du point de vue du confort que de la sécurité. En effet, ses usages sont multiples en mer : lors d’un quart de nuit bien entendu, mais aussi d’une virée nocturne en annexe au mouillage, d’un bricolage au fond d’un coffre sombre, pour installer un éclairage improvisé sur la plage …

Une lampe frontale étanche se glisse dans la poche et peut ainsi être emportée en tout temps et en tout lieu, il serait donc dommage de s’en priver, d’autant plus que ces quelques années la technologie LED a révolutionnée le secteur et permet désormais de disposer d’une puissance d’éclairement importante dans un tout petit boitier.

Cependant, il existe des centaines de lampes frontales sur le marché, dotées chacune de caractéristiques, d’une conception et de spécifications différentes. Cette profusion en terme de puissance, d’autonomie ou de mode de recharge rend donc le choix de la lampe frontale adaptée à ses besoins relativement ardu.

Nous vous proposons donc cette semaine de passer en revue les principaux critères de choix à privilégier pour choisir une lampe frontale étanche adaptée aux activités nautique en général et à la pratique de la voile en particulier.

Utiliser prioritairement une batterie rechargeable

lampe frontale étanche - batteriesLe type d’alimentation d’une lampe frontale permet de séparer l’offre existante en deux grandes familles : les lampes frontales rechargeables et celles qui sont alimentées par des piles.

  • L’avantage indéniable d’un modèle équipé d’une batterie réside dans la possibilité de recharger cette dernière dès qu’elle commence se vider, sans que cela ne nécessite de disposer d’un stock de piles à bord. La recharge se fait directement par l’intermédiaire d’une prise USB ou via une prise allume cigare équipée d’un adaptateur USB. Certaines lampes frontales possèdent un indicateur de charge (même consultable via une connection bluetooth sur votre téléphone par exemple) très utile pour suivre l’état de votre batterie et ainsi éviter de tomber en panne. Vous pouvez également vous équiper de plusieurs batteries Li-on d’avance, désormais standardisées et disponibles dans les commerces au même titre que les piles traditionnelles. Ce type de batteries se décharge très peu même lorsque la lampe frontale est peu utilisée, ce qui vous garantie de trouver votre matériel pleinement opérationnal lors de votre retour à bord après une absence prolongée.
  • Une lampe frontale à piles utilise généralement des piles standard de type AA et AAA, qui se trouvent aisément dans le commerce et sont même déjà souvent présentes à bord. On trouve cependant désormais assez facilement des batteries rechargeables Ni-mh ayant un format semblable à celui de ces piles standard, ce qui permet de s’affranchir d’un éventuel problème d’approvisionnement en piles. Toutefois, l’autonomie de ce type de batteries est nettement moins bonne que celle d’une pile classique et doit être compensée par l’achat de plusieurs batteries de rechange. La recharge de ces batteries s’effectue via un chargeur séparé, soit sur 220V soit sur prise USB ou allume cigare afin de pouvoir les recharger régulièrement à bord.

Ce critère « autonomie » est souvent important pour les activités outdoor mais dans le cas de la pratique de la voile, il n’est pas prépondérant car nous n’avons pas besoin d’utiliser une lampe frontale en permanence et il nous est possible de la recharger dès que nous le souhaitons depuis notre bord.

Le premier critère à prendre en compte pour choisir sa lampe frontale étanche correspond donc finalement au « format » physique de la batterie et au « type » de chargeur, car comme nous venons de le voir, quelle que soit la famille à laquelle appartient le modèle qui vous intéresse, il vous sera finalement possible dans tous les cas d’utiliser une batterie rechargeable via une prise USB.

Il est également stratégique de rechercher une certaine homogénéité entre les différentes batteries rechargeables que vous utilisez à bord afin de ne pas multiplier les modèles et par voie de conséquence les types de chargeurs nécessaires.

Privilégier un modèle de lampe frontale étanche

lampe 2La pratique de la voile, et ce quelque soit votre bassin de navigation, conduit souvent à utiliser une lampe frontale dans toutes les conditions possibles, soit régulièrement en milieu humide, dans les embruns ou sous la pluie.

C’est pourquoi l’étanchéité d’une lampe frontale est un critère essentiel à prendre en compte.

Globalement, toutes les lampes frontales sont annoncées étanches. Toutefois, la résistance à l’eau de chaque modèle est variable et s’exprime par l’indice IP.

Cet indice de protection est une norme internationale qui permet de classer les appareils en fonction de leur résistance à l’intrusion de liquide comme l’eau (2ème chifrre) :

  • IPX-0 : l’appareil ne présente aucune étanchéité
  • IPX-4 : protégé contre les projections d’eau de toutes directions
  • IPX-5 : adapté à la majorité des conditions climatiques et résiste aux projections d’eau et de boue (12,5 l/min d’une distance de 2,5 à 3m), il ne peut cependant pas être immergé
  • IPX-6 : protégé contre les très grosses projections d’eau (100 l/min d’une distance de 2,5 à 3 m), il ne doit pas être immergé
  • IPX-7 : protégé contre les effets de l’immersion temporaire (jusqu’à 1m) et pendant 30 minutes
  • IPX-8 : l’équipement peut être immergé et résiste durant 1 heure au-delà de 1m de profondeur. La profondeur maximale à laquelle la frontale peut être immergée est alors précisée par le constructeur.

La plupart des lampes frontales vendues dans le commerce présentent en général une résistance qui se situe entre IPX-4 et IPX-6.

Pour la pratique de la voile, il est conseillé de choisir une frontale ayant un indice IPX-6 ou IPX-7, voir IPX-8, afin de prévenir toute chute accidentelle au mouillage ou de pouvoir l’utiliser comme lampe de sécurité en l’annexe notamment si elle possède un mode flash.

Apprécier la qualité lumineuse d’une lampe frontale étanche

lampe frontale étanche - puissance lumineuseLa qualité lumineuse d’une lampe frontale s’apprécie tout à la fois au regard de l’intensité de la lumière émise et du type de faisceau fourni :

  • L’intensité de la lumière est indiquée en “lumens”. Le lumen (symbolisé par lm) est une unité de puissance lumineuse qui indique combien de lumière utile à l’éclairage est émise par une ampoule ou une lampe, indépendamment de sa consommation électrique ou du type de son faisceau.

    On trouve aujourd’hui des lampes pouvant aller de 15 lumens jusqu’à 1000 lumens, et même plus pour certaines lampes haut de gamme. Mais il est intéressant de comparer ce flux lumineux d’une ampoule – exprimé donc en lumens – au flux d’eau qui sort d’une douche car il apparaît évident que ce dernier seul ne fait pas la qualité d’une douche (c’est avant tout le pommeau de douche qui permet de bien diffuser l’eau). Et plus on s’éloigne du faisceau de la douche, moins on reçoit d’eau. Il se passe exactement le même phénomène avec une lampe, ce qui permet de comprendre que la puissance lumineuse d’une lampe exprimée en lumens n’est pas suffisante pour renseigner sur le confort visuel apporté par une lampe frontale.

  • Les lampes frontales peuvent produire différents faisceaux. La distance du faisceau, mesurée en mètres, indique jusqu’à où la lampe peut projeter sa lumière. Mais s’il est pratique et rassurant de voir loin devant soi, il peut aussi être intéressant de bénéficier d’un éclairage sur une largeur suffisante pour disposer également d’une bonne vision périphérique.

    Le type de faisceau proposé est donc un critère intéressant à prendre en considération pour choisir un modèle adapté à vos besoins  :

      • Si vous souhaitez voir le plus loin possible, choisissez prioritairement une lampe frontale produisant un faisceau dirigé,
      • Si par contre vous souhaitez utiliser une lampe frontale afin d’avoir une vue élargie, il faudra vous orienter vers un modèle équipé d’un faisceau large,
      • Certaines lampes frontales combinent faisceau large et faisceau dirigé, ce qui permet de pouvoir voir au loin mais également d’anticiper certains obstacles plus proches
      • D’autres disposent d’un faisceau réglable

A bord d’un voilier, il est souvent important de bien voir la nuit et à une certaine distance, il est donc recommandé de s’équiper d’une lampe frontale disposant d’une puissance importante, autour de 800 à 1000 lumens qui pourra répondre à tous vos besoins car qui peut le plus, peut le moins … Le choix du type de faisceau sera lui à réaliser en lien avec vos besoins spécifiques.

Choisir des modes d’éclairage gages de sécurité

lampe frontale étanche - mode eclairageLes éclairages LED ont comme caractéristique intéressant de proposer plusieurs modes, privilégiant soit la quantité de lumière émise soit l’autonomie, en fonction du type d’éclairage et de la luminosité dont vous avez besoin :

  • éclairage doux de proximité, dans le cokpit, pour la lecture,
  • éclairage renforcé pour se déplacer, pour manoeuvrer,
  • éclairage puissant pour voir au loin, les voiles, le mât, les cordages …

La plupart des lampes frontales étanches à leds propose trois modes d’éclairage différents : maximum, optimum et économique.

Certains modèles offrent quelques modes supplémentaires, tels que :

  • Des gradations intermédiaires aux 3 modes de base.
  • Un mode clignotant qui agit comme un clignotant d’urgence, utile pour signaler sa présence (secours, repérage) et gage de sécurité en cas d’utilisation de l’annexe la nuit par exemple. Quelques modèles offrent même diverses vitesses de flash (lent et rapide) ou le mode SOS en morse. Ce type de lampe peut donc servir de lampe de sécurité, pour autant qu’elle soit complètement étanche.
  • Un éclairage « rouge » qui aide vos yeux à s’adapter à l’obscurité et permet de ne pas éblouir vos équipiers.
  • Un mode Boost qui permet de projeter un faisceau lumineux très intense pendant une brève période (quelques secondes seulement).

En complément des 3 modes d’éclairage proposés par la plupart des modèles, un éclairage flash de secours ainsi qu’un éclairage « rouge » permettra de faire de votre lampe un véritable équipement de sécurité utile à chacune de vos sorties en mer.

 

Une lampe frontale doit rester simple d’utilisation, il est donc important de sélectionner également un modèle disposant d’un bouton facile d’accès et manipulable aisément.

De très nombreuses marques proposent des lampes frontales étanches sur le marché et ces dernières sont quasiment toute produite en Chine.

Il est tout à fait possible de trouver des produits très performants autour de 50€, nous vous conseillons seulement de privilégier les marques reconnues pour la qualité de leur produits (Petzl, Led lenser, Lupine, Fenix, Niteye, Nitecore…) car nul doute que votre lampe frontale sera très sollicitée à bord et sa fiabilité au fil du temps est primordiale.

lampe frontale étanche - Niteye HR30De notre côté, nous nous avons fait le choix de nous équiper d’une lampe frontale étanche Niteye HR30 que nous utilisons quotidiennement depuis près de 2 ans.

C’est une excellente lampe qui répond pleinement à nos usages et dont les principales caractéristiques sont les suivantes :

  • batterie Li-Ion 2600 mAh, rechargeable par USB en 3 heures
  • flux lumineux jusqu’à 950 lm, portée à 120 m
  • étanchéité IPx-7
  • 5 modes lumineux régulés + Stroboscope SOS + lumière rouge
  • garantie constructeur 2 ans

Même si cette lampe s’avère être de bonne facture, avec notamment un boitier en aluminium anodisé, il existe un point faible au niveau du bouton de contact. Ce dernier s’est coincé une première fois après seulement quelques mois d’utilisation, ne permettant plus l’usage de la lampe. Nous l’avons donc renvoyé au revendeur, qui a procédé à sa réparation.

Mais ce dysfonctionnement est réapparu quelques mois plus tard et nous avons alors décidé de la démonter nous-même, ce qui a permis de constater qu’une petite pièce plastique, faisant la transition entre le bouton-poussoir et le manchon néopréne du bouton, bougeait et se coinçait.

Nous l’avons donc « calé au silicone» et cette réparation maison fonctionne très bien pour le moment.

Et vous, vous êtes-vous déjà équipé d’une lampe frontale étanche pour partir en navigation ? Si oui, pensez à partager avec nous vos propres critères de choix dans les commentaires.

Et si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le liker et à le partager pour faire connaître notre blog « Réussir sa croisière à la voile ».

Par avance, nous vous disons merci.

Partager l'article :

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger gratuitement vos guides pratiques



 16 points essentiels pour réussir ma croisière à la voile


 14 étapes pour préparer son départ en grande croisière