Au gré du Vent #9

au gré du vent 9En larguant nos amarres le 19 juillet dernier, nous avons fait le choix de donner vie à un rêve déjà ancien, à la promesse que nous nous étions faite en rentrant de notre année sabbatique sur Williwaw : partir à la découverte du monde et partager cette aventure en famille.

Mais rester fidèle à ses rêves d’enfant ou aligné avec ses idéaux ne va toujours de soi. Vivre ses rêves, quels qu’ils soient, nécessite en effet de s’extraire du conditionnement « métro, boulot, dodo » dans lequel nous baignons au quotidien, sortir de sa zone de confort, rassurante et protectrice, briser certains codes sociaux, se confronter à ses proches, sans oublier de se préserver des briseurs de rêve, plus nombreux qu’on ne le croit …

A force de conviction et de persévérance, nous avons finalement réussi à prendre le large comme nous le souhaitions il y a maintenant 3 mois.

Après plus de 2 200 miles parcourus depuis notre départ de Port Leucate, quel bilan tirons-nous de nos premiers bords ? Principalement que le chemin suivi est tout aussi beau que la destination souhaitée et qu’il ne faut pas hésiter à bifurquer régulièrement pour emprunter des chemins de traverse, parfois improbables, souvent inattendus, toujours bienvenus.

Car notre « tour de chauffe » en Méditerranée, qui nous a permis de découvrir les Iles Eoliennes ainsi que la Sicile et Malte, n’a pas été un long fleuve tranquille.

Nos incroyables découvertes italiennes, tant culturelles, historiques que gastronomiques, ont été émaillées de doutes, questionnements, hésitations, incertitudes, remises en question récurrents.

Parfois perdus dans un brouillard sans fin, nous ne savions alors plus quelle direction prendre

Et pourtant, nous sommes désormais arrivés à Gibraltar, prêts à nous lancer dans l’Atlantique, tous les 4 portés par la même envie de poursuivre notre route et de découvrir de nouveaux horizons.

Le voyage continue donc, les grandes lignes de notre programme des prochains mois sont esquissées mais au besoin, nous n’hésiterons pas à faire un pas de côté pour continuer à nous ajuster les uns aux autres et poursuivre cette aventure à la découverte du monde mais surtout de nous mêmes.

En attendant que la météo soit propice à notre rencontre avec l’océan, nous vous proposons d’oublier les frimas de l’automne et de remonter le temps, pour retrouver la chaleur estivale et plonger tête la première dans la fraîcheur de nos escales méditerranéennes.

Vous êtes prêts ? Alors embarquement immédiat pour quelques bords en compagnie de l’équipage de Saba, toujours Au gré du Vent !

Bonne lecture

 

 

Partager l'article :

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger gratuitement vos guides pratiques



 16 points essentiels pour réussir ma croisière à la voile


 14 étapes pour préparer son départ en grande croisière