Divine Saba – Brève de mer #3

brève de mer 3Cela fait plusieurs jours que nous l’observons depuis notre mouillage de St Barth.

Son cône parfait attire le regard sur l’horizon. Elle semble toute proche, nous la savons à portée de voile !

Son pouvoir d’attraction est fort. Inconsciemment, immanquablement, nos yeux reviennent vers elle, notre pensée vogue déjà à la rencontre des richesses naturelles qu’elle recèle pendant que notre raison soupèse encore le pour et le contre.

Mais nous sommes jeunes, nous sommes plein d’envies, plein de vie.

Et nous sommes libres, libres de notre temps, libres de notre emploi du temps, pour quelques mois encore.

Nous nous nous laissons finalement séduire …

Nous jetons l’ancre face à une grève de galets noirs, nous sommes seuls au mouillage alors que les conditions météo sont parfaites pour cette escapade de quelques jours.

Mais cela nous convient. Seuls tous les 2, nos échanges et nos partages sont plus profonds, plus intenses et ce voyage, que nous nous sommes offerts pour nos 30 ans, prend alors tout son sens.

Saba est une île forteresse, ceinte de hautes falaises basaltiques à pic, comme des remparts naturels, qui se prolongent également dans la mer.

Elle est à terre l’écrin d’une forêt primaire féerique, chatoyante, enchanteresse pour les yeux.

Elle est sous l’eau le royaume fantastique d’une faune marine unique et préservée.

Nous sommes impatients de la découvrir et maintenant que nous sommes là, nous n’avons plus aucune raison de différer notre rencontre.

Aussitôt ancrés, nous débarquons plein d’allégresse et de vigueur.

Mais Reine Saba maîtrise l’art de la séduction, elle se dévoile puis se dérobe, intrigue, éveille le désir, multiplie les tentations, et entretient le suspens jusqu’à ce que nous succombions sans résistance aucune à ses nombreux sortilèges.

Partis pour une simple première ballade de reconnaissance, nous nous retrouvons finalement à gravir son remarquable escalier de pierre de 800 marches qui permet de rejoindre The Bottom, son chef lieu pittoresque et à l’identité hollandaise encore bien marquée, puis à enchaîner ses innombrables sentiers toujours plus escarpés, immanquablement curieux d’aller voir quelles irrésistibles merveilles se cachent derrière le virage suivant !

Foulée après foulée, nous nous approchons tant du point culminant de l’île qu’il serait désormais déraisonnable de faire demi-tour et c’est ainsi qu’après plusieurs heures de marche sans aucune réserve d’eau ni quelques victuailles à grignoter, nous nous retrouvons sur le toit de Saba, au sommet du Mount Scenery, enivrés par la beauté colorée de la végétation tropicale que nous venons de traverser, grisés par l’immensité du panorama qui s’offre à nos yeux et définitivement et irrémédiablement amoureux de Divine Saba !

Brève de mer Divine Saba

Brève de mer #3

Partager l'article :

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger gratuitement vos guides pratiques



 16 points essentiels pour réussir ma croisière à la voile


 14 étapes pour préparer son départ en grande croisière