D’un monde à l’autre – Brève de mer #7

gibraltar brève de mer 7Gibraltar !

Ce nom aux sonorités un peu rugueuses sonne pourtant délicieusement à nos oreilles. Il nous évoque les temps anciens, les mythes et les légendes, les 12 travaux d’Hercule.

Nous sommes arrivés en ces lieux qui ont longtemps représenté la frontière entre le monde civilisé et le monde inconnu, nous sommes arrivés aux portes de l’Atlantique.

Gibraltar est un monde à part, terre anglaise en pleine Andalousie, attachée à ses symboles et à sa culture. Bobbyes, red telephone box, pubs à perte de vue, nous sommes dépaysés, bien loin de cette ambiance méditerranéenne qui nous accompagne depuis notre départ.

Nous ne sommes que de passage, d’autres destinations, nombreuses, nous appellent mais nous ne pouvons néanmoins repartir sans avoir pris le temps de monter au sommet du Rocher, majestueux avec sa calotte de brume dont il ne se sépare presque jamais.

De ce point de vue remarquable, d’un seul regard, nous embrassons l’Europe et l’Afrique, une mer et un océan …

Par ce détroit, s’engouffrent les rêves de richesse mais aussi de rencontres ou de dépaysement des hommes depuis l’Antiquité et notre propre voyage rejoint à son tour ce flot pressant et impérieux.

Nous quittons Gibraltar à l’heure conseillée, pour mettre vent et courants de notre côté. La distance est courte jusqu’à la mythique Tanger mais la navigation est fréquemment agitée. Par endroit, la mer s’agite, la mer bouillonne, la mer tourbillonne ! Sans compter qu’il nous faut aussi traverser le double rail des cargos qui empruntent, en rangs serrés, cette route maritime réputée.

Nous voilà enfin de l’autre côté. Tanger se rapproche. Nous entrons dans le port de pêche et nous nous amarrons à couple des 2 seuls voiliers présents. Nous sommes entourés d’une kyrielle d’embarcations de pêcheurs de toutes tailles, la plupart en bois, parfois en piteux état.

Le contraste avec Gibraltar, si soigné et ordonné, est saisissant avant même de mettre pied à terre.

Et cette première impression, celle d’avoir atteint l’autre rive, d’avoir accosté un nouveau monde, un monde déconcertant, un monde différent, bref, un monde fascinant, ne nous quittera plus. Chaque jour, nous jouons à nous perdre dans le dédale des ruelles aux senteurs d’épices de la Médina. Nous flânons au gré des couleurs et des odeurs, des interpellations et des rencontres.

Nous laissons le hasard devenir notre seul guide.

médina tanger brève de mer 7

Brève de mer #7

Partager l'article :

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger gratuitement vos guides pratiques



 16 points essentiels pour réussir ma croisière à la voile


 14 étapes pour préparer son départ en grande croisière