Extase marine – Brève de mer #6

plage brève de mer 6Ce sont nos premières vacances estivales à bord de Saba.

Depuis Palamos sur la côte catalane, nous avons fait route directe sur Majorque.

Pour cette première traversée, un baptême en quelque sorte, nous avons eu envie de suivre le sillage de Williwaw, tracé 15 ans plus tôt.

Nous étions impatients d’arriver.

Nous voilà de retour à Puerto Soler.

Mais le temps a passé, nous sommes au coeur de l’été et nous ne reconnaissons pas notre mouillage paisible d’autrefois.

Avant même de nous glisser dans l’étroit passage qui protège la baie du grand large, notre regard ricoche de droite à gauche et de gauche à droite sur cette multitude de mâts qui occupe tout l’espace.

Nous nous faufilons adroitement, sans trop comprendre comment, entre tous ces navires rassemblés jusqu’à poser notre ancre au plus prêt de la grève, déterminé malgré tout à retrouver le charme des lieux et à profiter de l’escale.

36 heures plus tard, nous fuyions ! Nous fuyions ce mouillage trop encombré, les coups de vent tourbillonnants, les bateaux mal ancrés qui dérapent en chaîne, la cacophonie ambiante et stressante.

Après un rapide passage par une cala défigurée par un immobilier au style architectural discutable, au fond de vase peu rassurant et engageant, un passage obligé pour récupérer notre invité équipier, nous aspirons plus que tout à un mouillage aéré, un ancrage de qualité et une eau cristalline pour nous baigner.

Nous repérons sur la carte notre prochaine étape, un peu inquiet de ne pas trouver là non plus chaussure à notre pied. La navigation est plaisante, le vent suffisant pour nous amuser un peu et rivaliser quelque temps avec un catamaran handicapé par l’allure de prés.

Nous approchons. Notre mouillage se dévoile peu à peu et le paysage qui s’offre progressivement à nous nous réjouit pleinement. Es Trenc est une plage digne d’une carte postale : un sable blanc étincelant et une mer translucide à souhait. Une vraie plage des Caraïbes en plein coeur de la Méditerranée, bien que sans cocotiers !

Nous nous dépêchons de jeter l’ancre dans cette eau d’une transparence absolue et lorsque nous nous immergeons enfin, c’est un sentiment d’extase profond que nous ressentons. Les couleurs de l’eau et de l’air se rejoignent et se mélangent en une teinte éthérée d’une grande délicatesse. Un voile bleuté nous enveloppe, nous ne distinguons plus le ciel de la mer, tous nos sens perdent pied, nous nageons en pleine apesanteur …

extase marine brève de mer 6

Brève de mer #6

Partager l'article :

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger gratuitement vos guides pratiques



 16 points essentiels pour réussir ma croisière à la voile


 14 étapes pour préparer son départ en grande croisière