10 manœuvres à maîtriser pour devenir un bon équipier

Nous évoquions au début de l’article “comprendre le vocabulaire nautique” les possibles injonctions du Capitaine à l’occasion de manœuvres ou de réglages des voiles et la nécessité pour un équipier de les comprendre sans hésitation aucune pour agir avec réactivité et efficacité en toute sécurité.

C’est pourquoi il apparaît indispensable de vous donner les clés de compréhension des 10 ordres que vous entendrez probablement le plus souvent lors de vos croisières côtières ou plus lointaines si vous embarquez comme équipier :

  • Abattre : manœuvrer le voilier de manière à l’écarter de l’axe du vent
  • Affaler : opération qui consiste à descendre rapidement une voile
  • Lofer : manœuvrer le voilier de manière à le rapprocher de l’axe du vent
  • Border une voile : tirer sur l’écoute pour refermer l’angle formé entre la voile et l’axe du voilier
  • Choquer une voile : relâcher une écoute pour ouvrir l’angle formé entre la voile et l’axe du voilier, s’utilise également pour tout cordage à bord (amarre, drisse) dans l’objectif de relâcher, donner du mou »
  • Etarquer : reprendre et tendre fortement une drisse
  • Virer : manœuvre de base qui consiste à faire tourner l’étrave d’un voilier dans le vent de façon à ce que le vent passe d’un côté du bateau à l’autre
  • Empanner : manœuvre de base qui fait tourner la poupe du bateau dans le vent de façon à ce que le vent passe d’un côté du bateau à l’autre. Le tangon se déplacera toujours d’un côté à l’autre lors d’un virement ou d’un empannage
  • Au vent : expression qui s’utilise pour indiquer le côté d’où souffle le vent, par rapport à un objet servant de référence (par exemple, passer au vent d’une île)
  • Sous le vent : expression qui s’utilise pour indiquer le côté opposé à celui d’où souffle le vent, par rapport à un objet servant de référence, et qu’il reçoit donc le vent en second (par exemple, passer sous le vent d’une bouée)

 

10 petits mots seulement mais oh combien stratégiques pour tout équipier qui se respecte, qui vous éviteront dorénavant montées d’adrénaline et sueurs froides, sans évoquer la regrettable désapprobation de votre Capitaine …

 

Nous vous souhaitons bon vent et bonne mer

 

Partager l'article :

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger gratuitement vos guides pratiques



 16 points essentiels pour réussir ma croisière à la voile


 14 étapes pour préparer son départ en grande croisière