Préparer sa route de navigation

Votre prochaine croisière est programmée, vous avez choisi votre zone de navigation et réuni votre équipage, qu’il soit familial ou amical.

Vous naviguez déjà dans votre tête, rêvant des belles traversées à venir, des criques idylliques qui vous accueilleront au mouillage, des baignades et randonnées palmées, des apéritifs que vous dégusterez le soir venu, des moments d’échanges, de rire, de complicité, que vous partagerez avec votre équipage … bref vous êtes impatient de lever l’ancre.

Que vous soyez propriétaire de votre voilier ou que vous l’ayez loué le temps de votre croisière, il est impératif de préparer vos routes de navigation avant de larguer les amarres, quelque soit votre programme, pour une croisière côtière comme pour une navigation hauturière.

Une bonne préparation passe par 3 étapes incontournables qui vous permettront d’anticiper tous les facteurs pouvant avoir une incidence sur le voilier ainsi que sur la sécurité de votre équipage.

Le programme

Vous en conviendrez, il serait illusoire d’envisager la même navigation avec un petit dériveur transportable, même habitable, qu’avec un voilier de voyage. Le programme doit donc tout d’abord être en adéquation avec votre bateau, ses qualités marines, son tirant d’eau, ses capacités d’accueil et sa technicité.

Une croisière réussie se poursuit par un programme bien réfléchi, c’est à dire une destination en cohérence avec le temps dont vous disposez pour votre croisière, une date de retour clairement définie, les escales possibles préalablement identifiées, les distances à couvrir entre chacune d’entre elles, l’éventuelle nécessité de naviguer la nuit.

Ce programme devra également tenir compte de votre équipage, de sa composition, de ses connaissances et compétences, de ses attentes vis à vis de cette croisière et de sa sensibilité au mal de mer.

Le choix de votre programme vous permettra dans un second temps de déterminer votre (vos) routes de navigation et les éventuels dangers potentiels que vous rencontrerez, les lignes maritimes que vous croiserez, les courants favorables ou contraires avec lesquels vous devrez composer.

La préparation de chacune de nos croisières est souvent réalisée plusieurs semaines, voir plusieurs mois à l’avance. Nous nous régalons à consulter cartes, guides nautiques et logiciels de navigation, pour découvrir notre prochain terrain de jeux, repérer les mouillages qui s’offriront à nous, identifier les lieux réputés comme incontournables, et établir la trame de notre route de navigation, même si nous savons qu’il nous faudra l’ajuster au quotidien pour nous adapter au mieux aux conditions météo que nous rencontrerons.

Cette étape de la préparation de notre programme nous offre toujours de beaux moments d’évasion et de partage sans être encore partis de chez nous !

La météo

La météo n’est pas une science exacte, personne ne nous contredira sur ce point ! Nous sommes très probablement bien nombreux à avoir un jour du affronter des conditions sportives pour rentrer au port le jour J, rattrapés par un coup de vent pourtant annoncé quelques jours plus tard seulement …

Mais malgré cela, la météo doit systématiquement être prise avant de partir puis quotidiennement. Au-delà de la météo du jour, nous ne pouvons que vous conseiller de vous attarder sur les prévisions pour adapter, au besoin, votre programme établi préalablement et pouvoir être en capacité de définir la route de navigation la plus adaptée à votre projet de croisière et aux spécificités de votre équipage.

Pour partir serein, vous pouvez dorénavant avoir recours à un logiciel de routage. Le routage météo consiste à trouver la route de navigation optimale, qui ne correspondra en effet que très rarement avec la ligne droite, en prenant en compte les performances du bateau, la météo prévisionnelle, les courants, les vagues …

L’objectif d’un routeur météo est en général de proposer la route de navigation la plus rapide mais dans le cadre d’une croisière à la voile, vos objectifs peuvent être par exemple :

  • d’éviter d’affronter un vent trop fort
  • d’arriver de jour ou simplement pour l’apéritif
  • de limiter le recours au moteur, pour des questions d’agrément (bruit) ou d’économie (minimiser la consommation de carburant)
  • d’éviter certaines allures inconfortables telles que le prés ou le vent arrière

En fonction de vos objectifs, un logiciel de routage météo vous proposera diverses options en détaillant pour chacune les conditions de la croisière : durée à la voile, au moteur, force du vent, état de la mer. Vous disposerez ainsi de toutes les informations utiles pour choisir vos dates et heure de départ ainsi que le cap à suivre.

Mais attention, la qualité de votre routage dépendra de la qualité des fichiers grib que vous utiliserez. Il existe plusieurs sources, de qualité inégale. Nous vous recommandons les prévisions gratuites à 2 jours de Météo Consult. Pour obtenir des tendances à plus long terme, que vous affinerez ensuite sur un pas de temps plus court, OpenSkiron nous a jusqu’à présent donné satisfaction.

Un routage météo peut donc vous apporter sécurité et confort de navigation mais n’oubliez pas pour autant qu’il ne s’agit que d’un outil d’aide à la navigation, aussi performant soit il, et qu’il conviendra de ne jamais lui faire aveuglément confiance.

Depuis que nous naviguons sur Saba, nous utilisons le logiciel de navigation et de routage météo gratuit “qtvlm” qui, à partir des fichiers grib, nous permet de choisir la route de navigation la plus adaptée aux impératifs de nos croisières familiales, à savoir des traversées rapides assurant une certain confort à l’équipage.

Nous avons expérimenté ce routage météo notamment lors de notre aller-retour sur Majorque depuis la côte vermeille et à chaque fois, nous avons été bluffés par l’efficacité et la précision de cet outil. En effet, il nous a permis de choisir le meilleur horaire de départ et s’est ensuite avéré exact quasiment à l’heure près dans ses prévisions de renforcement du vent ou au contraire, d’affaiblissement nécessitant de faire appel à notre moteur inbord.

En toute honnêteté, nous ne saurions plus nous en passer aujourd’hui.

La route de navigation

Votre route de navigation découlera directement du choix de votre programme et des prévisions météo.

Elle peut se préparer de manière traditionnelle sur une carte nautique avec règle cras et compas mais également via les logiciels de navigation existants aujourd’hui.

Préparer sa route de navigation, c’est étudier les courants, le balisage, les phares, les éventuels dangers.

Préparer sa route de navigation, c’est repérer les itinéraires alternatifs ou les éventuels mouillages de repli, en cas de mauvais temps.

Préparer sa route de navigation, c’est donc aussi se préparer à toutes les éventualités, y compris celle de modifier substantiellement son projet initial et ne pas suivre le programme patiemment élaboré, et se donner la possibilité de prendre une décision rapidement en toute connaissance de cause.

Dans le cas d’une navigation sur plusieurs jours, pensez à détailler quotidiennement la route de navigation du jour, à calculer le nombre de milles à parcourir et estimer le temps de navigation. Notez le cap à suivre, entrez vos waypoints dans le GPS, ainsi que les horaires des marées dans le cas d’une navigation côtière en Atlantique.

Et n’oubliez jamais que  la préparation du voilier et de son équipage sont également primordiales et seront réalisées avec tout autant de sérieux, que la navigation s’annonce de jour comme de nuit.

 

Nous vous souhaitons bon vent et bonne mer.

Partager l'article :

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger gratuitement vos guides pratiques



 14 points essentiels pour réussir ma croisière à la voile


 14 étapes pour préparer son départ en grande croisière