Quels documents emporter dans son baluchon ? – Préparatifs #9

documents tour du mondeA quelques mois du grand départ, nous avons enclenché la vitesse supérieure dans les préparatifs nécessaires avant de lever l’ancre.

Face à la masse d’informations à rechercher, à analyser, à comprendre, voir à négocier, dans la mesure où une vie nomade à l’étranger est rarement prise en compte dans les procédures administratives françaises, il nous a semblé intéressant de partager nos démarches avec vous.

D’aucuns diront qu’il est possible de partir quasiment du jour au lendemain, sans prendre obligatoirement une assurance santé, sans avoir au préalable constitué une cagnotte conséquente, sans déclarer ses enfants en Instruction En Famille, et ils n’auront pas tort.

De notre côté, nous faisons le choix de baliser au mieux tout ce qui peut l’être avant de partir pour nous alléger l’esprit, partir serein (tout autant que rassurer nos proches !) et profiter jour après jour de notre aventure familiale.

Nous avons donc décidé de lancer cette série de vidéos pour partager nos préparatifs et nos informations concrètes et pratiques qui pourront vous aider et vous faire gagner du temps si vous êtes dans la même dynamique que nous ou réfléchissez à un prochain voyage autour du monde.

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir la liste des documents à conserver avec soi en tour du monde et donc à emporter dans son baluchon !

Nous vous souhaitons bon vent et bonne mer.

Vous souhaitez réagir à cette vidéo ? N’hésitez pas à compléter cette liste  de documents à embarquer avec soi dans les commentaires.

Cet article vous a plu ? Aidez nous à faire connaître ce blog en likant et partageant avec vos amis nos publications. Par avance, nous vous disons merci !

Transcription intégrale

Bonjour à tous,

Je suis Hélène, du blog Réussir sa croisière à la voile.

Nous voilà déjà au 9ème épisode de notre série « comment partir serein autour du monde ». J’espère que nos précédentes vidéos vous ont d’ores et déjà été utiles et vous permettent de gagner du temps et d’envisager sereinement, voire de préparer efficacement, votre départ en grande croisière.

Aujourd’hui, je vous propose de faire le point sur les documents indispensables à conserver avec vous et donc à embarquer à bord.

Commençons par les papiers du bateau : vous devez pouvoir présenter à tout moment aux autorités du pays dans lequel vous naviguerez l’acte de francisation de votre voilier et son certificat d’immatriculation, votre licence VHF et votre Certificat de Radiotéléphonie Restreinte, votre permis plaisance si vous l’avez passé avant de partir, et éventuellement votre certificat d’assurance.

Après l’identité de votre voilier, il vous faudra être en mesure de justifier de la vôtre. Pour voyager au long cours, il sera nécessaire de ne pas vous départir de votre passeport bien entendu. Ce dernier est valable 10 ans pour les adultes et seulement 5 ans pour les enfants, ce qui laisse une marge de manœuvre confortable mais attention, certains pays demandent des passeports encore valables au minimum 6 mois pour vous laisser entrer sur leurs territoires. Vérifier donc bien la date d’expiration du vôtre avant de partir et au besoin, n’hésitez pas à le faire refaire. Toutes les informations utiles pour déposer votre demande de renouvellement en bonne et due forme sont disponibles sur le site Service Public.

Si vous prévoyez de vous lancer sur les routes lors de votre escale et que vous avez la fâcheuse manie de vous prendre pour Fangio, n’oubliez pas de partir avec un permis international, qui n’est ni plus ni moins que la traduction officielle de votre permis français et qu’il vous faudra présenter avec votre permis original pour louer une voiture ou en cas de contrôle !

Ce document est gratuit et valable 3 ans. Il est possible de l’obtenir en ligne mais cela nécessite au préalable de créer un espace membre sur le site de l’ANTS, l’Agence Nationale des Titres Sécurisés. Attention, anticipez sa demande car il faut parfois jusqu’à 3 mois pour le recevoir par courrier à votre domiciliation postale.

Enfin, si vous partez en famille, n’oubliez pas de prendre avec vous votre livret de famille qui vous permettra d’attester que vous êtes bien les parents de vos enfants, ce qui ne saute pas forcément aux yeux de tous de prime abord, nous sommes bien placés pour le savoir avec nos enfants couleur caramel !

Coté santé également, la liste est longue : commençons par votre carte vitale et votre carte européenne d’assurance maladie si vous conservez vos droits à l’assurance maladie française pendant votre voyage. Pour y voir clair sur cette question assez dense, je vous invite à aller visionner l’épisode n°7 consacré spécifiquement à cette question de la couverture maladie à l’étranger.

N’oubliez pas votre carnet international de vaccination, indispensable pour attester notamment de votre couverture vaccinale contre la fièvre jaune dans certains pays. Ce dernier vous permettra par ailleurs de consigner l’historique de vos vaccinations au sein d’un seul document et ainsi de ne pas perdre de vue les éventuels rappels nécessaires. Pour mémoire, cette question de la vaccination a également déjà été traitée dans l’épisode n°5.

Prenez également avec vous votre carte de groupe sanguin, qui pourra être extrêmement précieuse en cas d’intervention médicale d’urgence nécessitant notamment une transfusion et vos éventuelles ordonnances. Si vous devez prendre des médicaments sur une longue période, elles vous permettront de pouvoir les acheter en route. Pour cela, prenez soin de bien faire préciser le nom universel de la molécule concernée.

Enfin, si vous portez une correction oculaire, prévoyez dans la mesure du possible une paire de lunette ou de lentilles de rechange, ainsi qu’une prescription qui vous permettra de la renouveler en cas de besoin (perte ou casse par exemple).

Vos certificats de pratique sportive, comme vos diplômes de plongée sous-marine par exemple, pourront vous être utiles pour pratiquer en route, voire passer les niveaux supérieurs.

Enfin, quelques photos d’identité pourront s’avérer bien pratiques au cas où vous auriez une formalité administrative à remplir en cours de route.

Nous vous conseillons de préparer avant votre départ un fichier regroupant les adresses postales, les mel et numéros de téléphone de vos proches mais également les coordonnées et les identifiants de vos contrats d’assurance (voilier et santé) et de vos comptes bancaires afin de pouvoir, en cas de nécessité, transmettre une demande de prise en charge à votre assureur ou faire opposition à votre carte bancaire. N’oubliez pas d’y noter également votre numéro fiscal et votre mot de passe si vous devez réaliser votre déclaration de revenus en ligne en cours de route.

Si vous voyagez avec vos animaux, il vous faudra prendre leur carnet de vaccination international délivré par votre vétérinaire ainsi que l’attestation de leur enregistrement au service d’identification des carnivores domestiques (ICAD). N’oubliez pas que le tatouage n’est pas reconnu à l’étranger, vos animaux devront donc être impérativement pucés.

Certains pays exigent un titrage des anti-corps anti-rabiques avant de vous accueillir avec vos poilus sur leur sol. Afin de connaître précisément les exigences sanitaires des pays que vous envisagez de visiter, prenez le temps de consulter avant de partir le site AniVetVoyage qui vous permettra de remplir vos éventuelles obligations avec un peu d’anticipation.

Cette liste n’est probablement pas exhaustive alors si vous avez en tête quelques autres documents intéressants à embarquer à bord, n’oubliez pas de les signaler dans les commentaires sous cette vidéo afin de compléter mes propos.

Tous ces documents devront être détenus en version originale à votre bord et nous vous conseillons de les ranger par sécurité dans vos bidons de survie. Pour découvrir comment nous organisons les nôtres, vous pouvez aller lire (ou relire) notre article « Préparer son GRAB BAG ».

Toutefois, comme on n’est jamais assez prudent, nous ne pouvons que vous suggérer d’embarquer les photocopies de tous vos papiers, que vous conserverez séparées des originaux, dans des sacs adaptés pour les protéger de l’humidité (des sacs zip de congélation par exemple), et de scanner également tous vos documents. Vous pourrez ainsi vous envoyer sur votre mel ces versions dématérialisées ou les enregistrer sur un service de stockage en ligne comme Dropbox ou Google drive. Si d’aventure vous veniez à perdre vos originaux, vous disposerez ainsi toujours d’une version numérique qui pourra vous être fort utile pour attester de votre identité ou déclarer un sinistre.

En plus de ces quelques précautions certes un peu fastidieuses à mettre en place avant le départ car relativement chronophages, nous avons également fait le choix de recourir aux services d’un coffre fort numérique. Il s’agit d’un service proposé par des banques, des assureurs ou par des sociétés indépendantes, accessible en ligne 24h sur 24 et qui permet de regrouper dans un espace sécurisé tous nos documents importants comme nos relevés de comptes bancaires, nos factures, nos contrats, nos bulletins de paie, nos avis d’imposition …, classés par catégorie selon nos préférences.

Les offres existantes permettent de bénéficier d’un espace de stockage de quelques Giga gratuitement, ce qui suffit amplement à répondre à notre besoin.

Nous avons la possibilité de déposer nous mêmes des documents préalablement scannés qui nous semblent importants mais en plus, en saisissant les identifiants des organismes dont nous dépendons (CAF, caisse d’assurance maladie, mutuelle, centre des impôts, assurances, fournisseurs de téléphonie mobile, …), tous les documents émis au fil du temps arrivent électroniquement directement dans notre coffre fort numérique qui nous informe systématiquement de chaque téléchargement.

Ainsi, ce dernier, au-delà de nous offrir la sécurité d’une sauvegarde à distance, nous sert de « porte-documents » unique où ranger, classer et consulter tous nos papiers importants du quotidien.

Voilà, j’en ai terminé pour aujourd’hui. J’espère que cette synthèse pourra vous être utile pour finaliser vos préparatifs et partir serein en voyage autour du monde.

Comme toujours, vous trouverez la transcription complète de cette vidéo sur notre blog Réussir sa croisière à la voile. Vous pouvez aussi télécharger notre guide « 14 étapes pour préparer son départ en grande croisière » qui reprend les principaux éléments de cet épisode.

Tchao.

Partager l'article :

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger gratuitement vos guides pratiques



 16 points essentiels pour réussir ma croisière à la voile


 14 étapes pour préparer son départ en grande croisière