Se faire vacciner … ou pas ! Préparatifs #5 (Vidéo)

vaccinsA quelques mois du grand départ, nous avons enclenché la vitesse supérieure dans les préparatifs nécessaires avant de lever l’ancre.

Face à la masse d’informations à rechercher, à analyser, à comprendre, voir à négocier, dans la mesure où une vie nomade à l’étranger est rarement prise en compte dans les procédures administratives françaises, il nous a semblé intéressant de partager nos démarches avec vous.

D’aucuns diront qu’il est possible de partir quasiment du jour au lendemain, sans prendre obligatoirement une assurance santé, sans avoir au préalable constitué une cagnotte conséquente, sans déclarer ses enfants en Instruction En Famille, et ils n’auront pas tort.

De notre côté, nous faisons le choix de baliser au mieux tout ce qui peut l’être avant de partir pour nous alléger l’esprit, partir serein (tout autant que rassurer nos proches !) et profiter jour après jour de notre aventure familiale.

Nous avons donc décidé de lancer cette série de vidéos pour partager nos préparatifs et nos informations concrètes et pratiques qui pourront vous aider et vous faire gagner du temps si vous êtes dans la même dynamique que nous ou réfléchissez à un prochain voyage autour du monde. 

Pour ce cinquième épisode, nous allons vous parler VACCINATION et vous présenter les maladies contre lesquelles vous pouvez vous protéger avant de partir :

  Délai minimal d’administration avant le
départ
Durée de la protection
vaccinale
nombre d’injections délai entre les
rappels
Remarques
Fièvre jaune 10 jours à vie 1 réalisé uniquement dans les centres
agréés
Rage
(pré-exposition)
2 mois aléatoire, contrôles sérologiques à prévoir selon le
risque d’exposition
2 J0 et J7 ne dispense pas du traitement curatif en cas
d’exposition
Hépatite A au dernier moment à vie 2 2nde dose 6 à 12 mois plus tard
Hépatite B quelques mois à vie 3 1 mois entre les 2 premières injections puis 6 mois
minimum entre la 2de et la troisième
obligatoire, en France, pour tous les nourrissons
nés à partir du 1er janvier 2018
Typhoïde 15 jours 3 ans 1 taux de protection : 50 à 65 %
Infections à
méningocoques
10 jours fonction de l’âge à la vaccination et du délai depuis la
vaccination
1 obligatoire, en France, chez les nourrissons nés à
partir du 1er janvier 2018
Encéphalite
japonaise
1,5 mois dépend de l’injection de la 3ème dose 2 J0 et J28 (existe un schéma de vaccination rapide à J0
et J7 pour l’adulte)
troisième dose recommandée dans les 12 à 24 mois après
la primo-immunisation

Attention, la formulation des vaccins peut évoluer au cours du temps, vérifiez donc toujours les protocoles d’injection pour adapter votre calendrier vaccinal aux impératifs calendaires de votre voyage.

 

Nous vous souhaitons bon vent et bonne mer.

Vous souhaitez réagir à cette vidéo ? N’hésitez pas à partager vos propres choix en matière de vaccination, et vos motivations, dans les commentaires.

Cet article vous a plu ? Aidez nous à faire connaître ce blog en likant et partageant avec vos amis nos publications. Par avance, nous vous disons merci !

Transcription intégrale de la vidéo

Bonjour à tous,

Je suis Hélène, du blog Réussir sa croisière à la voile, et je reviens aujourd’hui, dans le cadre de notre série de vidéo « comment partir serein autour du monde, plus en détail sur la question des vaccins recommandés lorsque l’on prépare un voyage à l’étranger.

Globalement, en cas de voyage à l’étranger, il est vivement conseillé :

  • d’être à jour des vaccins recommandés en France, parfois encore nécessaires dans d’autres pays comme par exemple pour la diphtérie, qui a disparu en France mais circule encore dans certains pays d’Europe de l’Est ou d’Asie.
  • De se protéger contre des maladies infectieuses qui circulent fortement dans la ou les zones que vous envisagez de visiter.

Mais avant d’aller plus loin, et dans la mesure où la vaccination a ses détracteurs tout comme ses partisans, je souhaite préciser que cette vidéo n’a pas pour objectif de prendre partie sur la question.

Se faire vacciner avant de partir à l’étranger est un choix qui appartient à chacun, il n’y a pas de position unique valable pour tous.

Toutefois, à notre sens, un dialogue avec son médecin est un préalable utile pour bien évaluer les avantages et les inconvénients de chacun des options et pouvoir ainsi choisir entre deux risques en connaissance de cause.

Nous concernant, nous ne sommes pas réfractaires aux vaccins mais nous ne sommes pas pour autant enclins à ouvrir en grand le parapluie et à tenter de nous préserver de tout risque sanitaire.

Ainsi, il ne nous paraît pas opportun de nous faire vacciner contre une maladie qui ne présente pas de risque invalidant ou vital.

Cette précision étant apportée, revenons à nos vaccins.

En fonction de votre destination, des risques sanitaires auxquels celle-ci pourra vous exposer, de la saison à laquelle vous voyagerez et de la durée de votre séjour, mais aussi de votre âge et de votre état de santé général, certains vaccins sont vivement recommandés par les autorités sanitaires nationales et internationales.

Je vais donc vous présenter rapidement ces vaccins fréquemment recommandés et je vous synthétiserai toutes les infos utiles comme le nombre d’injections et le délai à respecter pour les rappels dans un tableau récapitulatif que vous retrouverez sur notre blog sous cette vidéo.

Commençons par :

la fièvre jaune, qui est une fièvre hémorragique dont le virus est transmis par des moustiques. Cette maladie grave est endémique dans les régions intertropicales d’Afrique et d’Amérique du Sud. Ce vaccin ne peut être administré que dans un centre agréé qui vous remettra alors un certificat international de vaccination, indispensable pour voyager dans certains pays. Le vaccin doit être administré au moins 10 jours avant le départ. Il est désormais valable à vie.

la Rage, qui sévit toujours fortement en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud. N’oubliez pas que les chiens et les chats ne sont pas les seuls à pouvoir vous contaminer par morsure ou griffure, c’est aussi le cas des singes, des rongeurs, des renards, ou encore des chauves souris hématophages. La vaccination antirabique peut être pratiquée selon les deux modalités suivants :

  • la vaccination pré-exposition, qui a pour objectif de vous protéger en cas de risque d’exposition à la rage, elle nécessite 2 injections à 7 jours d’intervalle
  • la vaccination post-exposition, destinée à contenir le développement de la maladie si vous avez été mordu ou griffé par un animal suspecté d’avoir la rage.

Il convient de garder en tête que la vaccination préventive ne dispense pas du traitement curatif en cas d’exposition qui reste à faire le plus rapidement possible mais elle simplifie et limite fortement ce dernier.

l’Hépatite A, due à un virus transmis principalement par l’alimentation et l’eau et qui correspond à une infection du foie. La guérison est l’issue la plus commune mais la convalescence peut être longue et invalidante. La vaccination est recommandée pour tous les voyageurs devant séjourner dans un pays où l’hygiène est précaire car la prévalence de ce virus est forte et il résiste à de nombreux moyens de désinfection.

l’Hépatite B, due à un virus, transmis d’homme à homme, par le sang ou lors de rapports sexuels. Elle peut être asymptomatique tout autant qu’aigüe, voir devenir chronique avec un risque élevé de cirrhose et de cancer du foie. Ce vaccin est conseillé pour les voyageurs se rendant en Afrique et en Asie.

la Typhoïde, qui correspond à une infection digestive. Le vaccin est conseillé si vous partez dans des pays où les conditions d’hygiène sont rudimentaires et où la maladie est présente, en particulier en Inde et dans les pays voisins. L’injection peut être faite jusqu’à 15 jours avant votre départ et ce vaccin vous protégera pendant 3 ans. Attention toutefois, ce vaccin n’assure qu’une protection de 50 à 65% donc même vacciné, il faut éviter de consommer des aliments et de l’eau susceptibles d’être contaminés.

Le infections à méningocoques : la vaccination contre la méningite est recommandée aux personnes se rendant dans une zone fortement touchée, en particulier « la ceinture de la méningite » en Afrique (en zone de savane et au Sahel, du Sénégal à l’ouest à l’Ethiopie à l’est).

l’Encéphalite japonaise : L’encéphalite japonaise est transmise par la piqûre d’un moustique et peut être grave et invalidante. Mais si elle sévit dans presque tous les pays d’Asie, la vaccination reste avant tout conseillée aux voyageurs ayant une activité extérieure importante, plus particulièrement dans les zones de rizières ou de marécages, pendant la période de transmission du virus, soit pendant la saison des pluies.

Pour vous aider à faire votre choix sur toutes ces vaccinations possibles, nous vous recommandons de consulter le SMIT le plus proche de chez vous quelques mois avant votre départ, ce qui vous permettra d’être conseillé par des spécialistes des maladies tropicales et vous laissera le temps de la réflexion ainsi que les délais nécessaires pour les rappels de certains vaccins.

Vous pouvez aussi consulter les cartes d’endémie des principales maladies infectieuses disponibles sur les sites diplomatie.gouv.fr et pasteur.fr.

N’oubliez pas que même vacciné, certaines précautions restent indispensables malgré tout dans certains pays à l’hygiène précaire, comme ne pas boire l’eau du robinet, ne pas consommer de glaçons, éviter les crudités et les viandes peu cuites, se laver les mains avant chaque repas, au besoin à l’aide d’un gel hydroalcoolique.

Je vous livre au passage une petite astuce utile, peu encombrante et bon marché. Lors de nos excursions à terre, nous prendront systématiquement des pailles avec nous et nous nous sommes récemment équipés dans cette perspective d’un joli jeu de paille en inox, donc lavables et réutilisables.

Mais revenons à nos vaccins. Suite à notre 1ère consultation au SMIT, nous avons décidé de nous faire vacciner contre la fièvre jaune, la rage et la typhoïde.

Ces trois vaccins ne sont pas remboursés par la sécurité sociale et ils nous ont donc coûté respectivement, par personne :

  • 40 € pour la fièvre jaune
  • 70 € pour la rage
  • 28 € pour la typhoïde

soit au total 482 € pour nous 4 (Bertrand étant déjà immunisé contre la rage comme je l’explique dans la première vidéo de cette série sur nos préparatifs).

J’espère, à travers ce nouvel épisode, ne pas vous avoir fait trop peur par rapport à ces maladies que l’on peut rencontrer au cours d’un voyage à l’étranger.

Je précise bien ici que, bien sûr, le panel des maladies existantes n’est pas complet, je n’ai parlé là que des maladies pour lesquelles existe aujourd’hui une vaccination, je reviendrai sur d’autres maladies, comme la dengue et le chikungunya, dans l’épisode qui sera consacré à comment se protéger des piqures de moustiques puisque ces maladies sont spécifiquement véhiculées par ces insectes là, c’est pour cela que je n’en parle pas aujourd’hui.

N’hésitez pas dans les commentaires sous cette vidéo à nous expliquer vos choix et la raison de ces derniers, il est toujours enrichissant de partager nos points de vue sur ces questions qui sont bien sûr, comme je l’ai dit au début de cette vidéo, complètement à géométrie variable et propre à chacun.

Je vous dis à très bientôt pour un nouvel épisode – Tchao

Partager l'article :

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger gratuitement vos guides pratiques



 16 points essentiels pour réussir ma croisière à la voile


 14 étapes pour préparer son départ en grande croisière