Utiliser l’ASN pour ses appels VHF : quel intérêt au quotidien ?

Lvhf-asna grande majorité des plaisanciers est désormais équipée, pour des raisons évidentes de sécurité, d’une VHF, qu’elle soit fixe (obligatoire pour les voiliers naviguant à plus de 6 Nm des côtes depuis janvier 2017) ou portable (obligatoire en plus de la VHF fixe à partir de 60 Nm).

Mais bien peu encore semblent utiliser la fonctionnalité des appels numériques, et nous ne faisions pas exception jusqu’à il y a peu …

Car l’intérêt des appel ASN par la VHF ne nous avait jamais sauté aux yeux, nous n’avions pas pris le temps de creuser le sujet et nous nous limitions donc à l’utilisation audio classique de la VHF.

Et en discutant autour de nous, nous avons pu constater que nous n’étions pas un cas isolé, que la plupart des navigateurs sont désormais équipés d’une VHF ASN (car cette technologie existe maintenant depuis relativement longtemps) mais que bien peu l’utilisent au quotidien, y compris parmi les plaisanciers naviguant autour du monde, qui connaissent pourtant parfaitement leur voilier et en exploitent généralement au mieux toutes les possibilités.

L’ASN, de quoi parle t-on ?

L’Appel Sélectif Numérique ou ASN (DSC en anglais pour Digital Selective Calling) est un mode de communication qui utilise une technique de transmission automatique des appels codés en format numérique sur le canal 70 de la VHF.

L’ASN n’interfère pas avec les canaux habituellement utilisés (6, 8, 72, 77) et ne peut donc être parasité par eux.

sarL’ASN permet d’appeler sélectivement un navire ou une station terrestre et notamment de lancer une alerte de détresse automatique personnalisée (permettant une identification parfaitement fiable de l’émetteur ainsi que la transmission de la position du navire et de la nature du sinistre) par simple pression d’un bouton dédié.

La technologie ASN permet ainsi aux organisations en charge des opérations de Recherche et Sauvetage (SAR en anglais pour Search And Rescue) de définir une zone de recherche à partir d’une position géographique et d’un rayon donnés puis d’avertir et de mobiliser directement tous les navires se trouvant à l’intérieur de cette dernière.

Tous les radiotéléphones VHF fixes fabriqués depuis 2004 sont obligatoirement équipés de la technologie ASN qui contribue donc désormais au Système Mondial de Détresse et de Sécurité en Mer (SMDSM).

Toutefois, les anciens modèles de VHF non équipées de la technologie ASN et installés de longue date sur les voiliers restent parfaitement autorisés.

reglementation-vhf

Pour mémoire, côté réglementation, l’utilisation d’une VHF portative ASN de plus de 6 watts, ou d’une VHF fixe avec ou sans ASN nécessite en France d’être :

  • soit titulaire du permis plaisance (option mer et / ou eaux intérieures), qui intègre les connaissances théoriques et pratiques nécessaires à la bonne utilisation de la VHF
  • soit titulaire du Certificat Restreint de radiotéléphoniste (CRR)

Par contre, le CRR est obligatoire à l’étranger ou en dehors des eaux territoriales françaises (le portail limitesmaritimes.gouv.fr permet aux usagers de la mer de connaître de manière fiable les limites précises des espaces maritimes français) pour pouvoir utiliser des émetteurs sur ondes métriques (VHF).

Mais si le CRR permet de valider les connaissances du chef de bord, il ne constitue pas pour autant une autorisation d’exploiter les fréquences maritimes.

Il doit donc être complété par une licence qui représente l’autorisation d’exploiter les fréquences maritimes. C’est grâce à elle que le bateau est doté d’un identifiant unique (indicatif et/ou MMSI) qui permet aux centres de secours de déterminer précisément, lors d’un appel de détresse, quels sont les moyens à engager. Si vous possédez déjà une licence, tout nouvel équipement doit faire l’objet d’une déclaration complémentaire auprès de l’ANFR.

Votre licence doit être conservée à bord car elle peut être réclamée par les autorités compétentes, en France comme à l’étranger.

Comment activer l’option ASN sur sa VHF ?

Pour activer l’ASN et exploiter ses possibilités, il faut au préalable :

  • enregistrer son numéro MMSI
  • brancher un GPS sur la VHF

Ces deux opérations sont obligatoires depuis le 1er mai 2015 pour tout voilier équipé d’une VHF ASN.

Lors de sa première mise en route, votre VHF ASN vous demandera de saisir un numéro MMSI. En suivant la notice de votre VHF, vous ne devriez rencontrer aucune difficulté. Attention toutefois à ne pas vous tromper, car vous n’aurez qu’une seule occasion de saisie. En cas d’erreur, votre VHF devra être renvoyée à votre revendeur pour réinitialisation (et cette dernière vous sera bien entendue facturée) !!!

Tant que vous n’aurez pas enregistré votre MMSI, vous ne pourrez pas passer d’appel ASN qu’il soit de Routine, de Groupe (pour appeler plusieurs voiliers en même temps) ou de Détresse.

couplage-vhf-asn-gpsConcernant le branchement du GPS, il convient également de vous référer aux notices (spécifiques !) de votre VHF et de votre électronique de bord. Une fois votre branchement réalisé, contrôlez bien que votre position apparaît sur l’écran de la VHF.

Ce couplage GPS / VHF permettra désormais de transmettre automatiquement par ASN votre position en cas d’envoi d’un appel de détresse.

Comment envoyer un appel VHF ASN ?

Appel ASN de routine

Pour passer un appel ASN de routine à destination d’un voilier ami, il est nécessaire de connaître son numéro MMSI.

La procédure pour lancer un appel numérique est la suivante :appel-asn-routine

  1. Sélectionner « appel individuel de type routine »
  2. Sélectionner le canal dédié pour votre communication
  3. Entrer le numéro MMSI de votre contact et valider l’appel
  4. Attendre l’accusé réception du contact et débuter la conversation (ACK de l’anglais Acknowledged, ce qui signifie Confirmation)

Un appel de routine ASN peut aussi vous permettre de tester le bon fonctionnement de votre VHF ainsi que de son couplage avec votre GPS avant de prendre la mer.

Appel ASN de détresse

Un appel de détresse envoyé par ASN permet, grâce au couplage VHF / GPS, de transmettre, en complément de votre numéro MMSI, votre positionnement précis (longitude, latitude) ainsi que l’heure UTC.

Avec ces informations précieuses, les procédures de localisation et de sauvetage se trouvent considérablement facilitées.

De plus, le message de détresse et la position du voilier qui l’a envoyé sont communiqués à tous les navires capables de réceptionner l’appel ASN (fonction des caractéristiques de leur matériel) et restent affichés sur leur VHF et donc disponibles ((tout appel ASN reçu ou émis est enregistré dans la mémoire de la VHF tant qu’il n’est pas supprimé volontairement), contrairement à un appel vocal qu’il faut tout d’abord entendre, bien comprendre et noter précisément.

Utiliser l’ASN pour un appel de détresse est particulièrement stratégique lorsque l’équipage est peu expérimenté en procédure radio et que le chef de bord se trouve dans l’incapacité de lancer lui-même l’alerte.

Nous ne pouvons que vous conseiller d’afficher les procédures d’appels radio classique et ASN spécifiques à votre voilier (avec son nom, son n° MMSI, …) à proximité de votre VHF afin de faciliter l’envoi d’un appel par tous les membres de votre équipage en cas de survenue d’une difficulté.

bouton-distress-vhf-asnPour un appel de détresse automatique simplifié, en cas d’urgence ou de panique à bord, il est possible d’appuyer tout sur simplement la touche DISTRESS de votre VHF (pendant plus de 5 secondes) pour qu’un message de détresse soit envoyé automatiquement sans toutefois que la nature du sinistre soit spécifiée (la mention “UNDESIGNATED” s’affiche alors sur les VHF réceptrices).


Pour envoyer un message de détresse plus détaillé, il suffit d’appuyer une première fois rapidement sur le bouton DISTRESS et votre position GPS ainsi que l’heure s’affichent sur votre écran VHF.

Vous pouvez ensuite choisir dans une liste pré-programmée la nature de la difficulté rencontrée :

Type de détresse

Signification

UNDESIGNATED

indéterminé (par défaut)

FIRE, EXPLOSION

incendie ou explosion

FLOODING

voie d’eau

COLLISION

abordage

GROUNDING

échouement

LISTING, IN DANGER OF CAPSIZING

Gîte ou en danger de chavirement

SINKING

navire en train de coulé

DISABLE, ADRIFT

navire désemparé, navire à la dérive

ABANDONING SHIP

abandon du navire

MAN OVER BOARD

homme à la mer

PIRACY, ARMED ROBBERY ATTACK

Piraterie/agression et vol à main armée

 appel-detresse-asnUne nouvelle pression sur la touche DISTRESS pendant plus de 5 secondes envoie alors automatiquement votre message détaillé avec votre numéro MMSI.

L’envoi de votre message sera renouvelé toutes les 4 mn dans l’attente de la réception d’un accusé de réception par une station habilitée (généralement côtière).

Dès que votre message est réceptionné, vous recevez un accusé de réception numérique avec le n° MMSI de la station réceptrice (débutant systématiquement par 00) et vous devez alors basculer sur le canal 16 pour transmettre quelques compléments d’information si nécessaire (type de voilier, assistance demandée, nombre de personnes à bord …).

Tous les bateaux sur zone (c’est à dire à portée de VHF), équipés d’un modèle ASN et ayant donc également reçu votre message, peuvent également suivre vos échanges avec la station de secours sur le canal 16.

L’intérêt d’une VHF ASN au quotidien

Les appels ASN ne présentent pas uniquement un intérêt pour les opérations de recherche et de sauvetage.

Deux autres possibilités offertes par l’ASN sont particulièrement intéressantes au quotidien pour les plaisanciers :

  • l’ASN permet de joindre directement une station (côtière ou autre navire) sans passer préalablement par le canal 16 pour effectuer vos appels de routine. En connaissant le numéro MMSI d’un voilier, vous pouvez le contacter avec la procédure d’appel de routine (sur le canal 70) quel que soit son canal de veille et provoquer une bascule automatique des postes « appelant » et « appelé » sur un canal choisi au préalable.

Par ailleurs, un appel ASN sonne d’une manière spécifique (un peu comme une alarme) sur la VHF du voilier que vous cherchez à contacter et attire ainsi beaucoup plus son attention qu’un appel vocal traditionnel sur le 16, souvent perdu au milieu de nombreuses autres communications.

vhf-asn-appel-de-groupeL’option « appel de Groupe » permet de contacter plusieurs bateaux-copains, avec qui vous naviguez en flottille, en même temps et de basculer tous ensemble sur un canal dédié pour programmer la prochaine escale, choisir le mouillage du soir ou s’organiser pour l’apéro !

Votre VHF ASN dispose en général d’un répertoire que vous pouvez renseigner au préalable avec les noms / numéros MMSI des voiliers amis, ce qui vous permet ensuite de lancer des appels facilement, sans avoir à rechercher à chaque fois le numéro MMSI de votre interlocuteur.

Les CROSS et sémaphore peuvent également être contactés par appel ASN de routine si vous souhaitez effectuer un test de portée VHF ou demander une météo.

  • Une VHF ASN permet aussi d’obtenir la position d’un navire dont on connaît l’identité, ce qui peut faciliter sa localisation et permettre éventuellement d’aller à sa rencontre (ou de l’éviter !), notamment s’il est dépourvu d’AIS ou que ce dernier est coupé pour raisons diverses (de sécurité notamment).

Ainsi, même si toutes les communications orales sont coupées, vous pouvez toujours grâce à l’ASN échanger vos positions respectives, ce qui peut être fort utile à une flottille de plaisanciers qui navigue dans une zone à risque de piraterie par exemple ou encore à un comité de course pour suivre les différents participants à une régate.

Maintenant que vous savez tout sur le fonctionnement et l’intérêt d’une VHF ASN, il ne vous reste plus qu’à tester ses diverses fonctionnalités lors de votre prochaine croisière à la voile pour vous familiariser, si besoin, avec cette technologie numérique de communication et l’adopter sans hésitation !

Nous vous souhaitons bon vent et bonne mer !

Vous souhaitez réagir à cet article ? N’hésitez pas à partager votre propre usage des appels ASN.

Cet article vous a plu ? Aidez nous à faire connaître ce blog en likant et partageant avec vos amis nos publications. Par avance, nous vous disons merci !

Partager l'article :

2 comments

  1. Nicolas levasseur - Répondre

    Je suis équipé ASN depuis de nombreuses années, mais sans avoir jamais utilisé cette fonctionnalité. Ce n’est pas faute d’avoir lu sur le sujet, mais cela m’a toujours paru mystérieux. Vous avez semble t-il le talent pour rendre les sujets limpides et attractifs, bravo. Cette fois j’ai tout compris.

    • Hélène & Bertrand - Répondre

      On a longtemps été également sans l’utiliser, c’est une nav en flottille qui nous a permis de découvrir ses intéressantes fonctionnalités. Et on est ravi de savoir que nous avons réussi à être bien clair dans nos explications ! Merci Nicolas pour votre commentaire.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger gratuitement vos guides pratiques



 16 points essentiels pour réussir ma croisière à la voile


 14 étapes pour préparer son départ en grande croisière